17 > Le village de la Martinière, le château, les maisons de capitaines, les cafés et le moulin à vent

L’histoire du village est intimement liée à sa localisation entre terre et fleuve.

Il est aisé d’imaginer les premiers habitants du village, pleins de bon sens, se fixant sur le coteau  face à  la Loire, à la fois à proximité du fleuve pour en extraire de quoi se nourrir et à l’abri de ses fureurs.

Jadis, le village était habité par des agriculteurs, des herbagers, des laboureurs et des viticulteurs.

Ils exploitaient les terres mais aussi les îles de Loire à l’aide de bateaux à fond plat appelés : toue, gabare et futreau utilisés pour le transport du personnel, des animaux, des foins et des matériaux, mais aussi pour pêcher les précieux poissons de Loire.

Occupé au moins depuis le moyen-âge, le village compte déjà 120 habitants en 1260.

Il y est longtemps animé par un trafic portuaire. Il possède à l’entrée du village une cale,  celle du Bois tillac, un port, celui du « Chaussi », ainsi qu’une Caserne des douanes, une usine à briquettes de charbon et un tisserand.  

La construction du Canal qui va durer 10 ans, réveille le village et le dynamise.

En effet, on assiste à l’ouverture de nombreux commerces : cafés, épiceries et cantines pour nourrir les centaines d’ouvriers débarqués dans le village pour construire le Canal.

En 1920, 8 cafés et 2 épiceries sont encore présents dans le village.

Les sites du village à valeur patrimoniale

► Le château
Construite en 1840 face à la Loire,  cette superbe demeure dispose d’une chapelle du 18ème siècle et d’une maison de garde de style italien.

► Les maisons de Capitaines
La plus ancienne a été construite en 1666. Une autre fut la propriété des parents du célèbre peintre Maxime Maufra. Il y passait ses vacances et y exerçait ses talents. Plusieurs tableaux du village et des alentours ont été recensés.

► Les maisons des herbagers
Ces belles demeures de caractère sont situées rue du Canal.

► L’hôtel
Construite en 1900 pour servir d’hôtel, cette belle demeure de style balnéaire n’en sera finalement jamais un.

► Le moulin à vent
Datant du XVème siècle, il est implanté chemin du Moulin sur le point culminant du village (à 22 m de hauteur).

► La Chauffetière
Cet ensemble architectural, initialement à vocation agricole, est devenu un centre équestre.

Les élus

Suivez-nous : Facebook